Bien loin des bureaux cosys de la capitale et du célèbre proverbe métro, boulot, dodo, il existe des métiers insolites, pas très populaire. Ces emplois sont méconnus du grand public et pourtant la rémunération y est bonne, très bonne. Avec ces jobs, oubliez le télétravail, les réunions matinales sur Google Meet et les discussions interminables à la machine à café.

Pour vous aider à impressionner vos proches ou tout simplement vous remplir les poches, la plateforme web Wooskill vous donne 3 jobs insolites qui paient (très) bien.

1- Personal Shopper

3-jobs-pas-comme-les-autres

Nommé assistant d’achat en français, le personal shopper est un job peu commun qui commence à légèrement se populariser chez les nouvelles générations. Métier de conseil et de service auprès des particuliers, le personal shopper a des missions variées qui s’orientent autour de la mode. Dans certaines situations, ce “styliste privé” peut se déplacer à la place de son client pour lui acheter des vêtements rares, en édition limitée. Des vêtements qui demandent à être au bon endroit au bon moment.

On pourrait penser le contraire, mais le métier de personal shopper a clairement de l’avenir. Aujourd’hui, s’habiller comme on le souhaite n’est plus un luxe hors de prix, il suffit juste de savoir où chercher pour dénicher les bonnes affaires et les exclusivités. Un personal shopper n’arrête jamais, il bouge sans cesse et se renseigne continuellement sur les dernières tendances mode.

Pour qui : c’est avant tout un métier de passionné. Il faut aimer les vêtements et la mode. Alors, si vous avez des atomes crochus avec la mode n’hésitez pas.
Rémunération : dans ce type de métier, la rémunération varie en fonction de la clientèle et de sa fidélité. En moyenne un bon personal shopper perçoit entre 2000 et 4000 € brut par mois. Le personal shopper est souvent rémunéré à la journée ou à l’heure.
Avantages et inconvénients : malheureusement dans tout métier, il existe des inconvénients. Dans cette profession, il est très difficile de se bâtir un réseau. De plus, le salaire n’est pas totalement fixe et change en fonction des services rendus. Côtés avantages, ce job offre une grande liberté d’expression et laisse vraiment parler l’imagination du personal shopper. Une telle profession trouve sa richesse dans le contact humain, omniprésent au quotidien.

2- Éleveur d’insectes comestibles

3-jobs-pas-comme-les-autres

Vrai métier d’avenir, éleveur d’insectes comestibles est un job particulier, très particulier. Comme son nom l’indique, cet emploi demande d’élever et de veiller à la bonne santé d’insectes (grillons, criquets, larves, sauterelles…). Des petites bêtes comestibles qui représente un véritable business dans le futur. Aujourd’hui, il existerait plus de 1400 espèces d’insectes mangeables.

Très différents de l’élevage bovin, ovin ou porcin, s’occuper d’insectes est une tache atypique qui demande des qualités professionnelles et de la maturité. En plus d’être bon pour la santé, la consommation d’insectes serait très écologique pour notre chère Planète bleue.

Pour qui : ce job convient à ceux qui n’ont par peur des petites bêtes. C’est un job parfait les personnes qui ne supportent pas la routine.
Rémunération : Un éleveur d’insectes comestibles touche entre 2000 et 3000 euros par mois
Avantages et inconvénients : Dans l’ensemble, l’élevage est une expérience unique qui sort de l’ordinaire. À force de travailler avec des insectes, une certaine solitude peut s’installer. L’élevage demande également du sérieux et d’être soigneux envers ces petits êtres vivants.

3- Sexeur de poussin

3-jobs-pas-comme-les-autres

On termine en beauté avec un métier vraiment pas comme les autres, sexeur de poussin. Inconnu chez une très grande partie de la population, ce job est loin d’être une partie de plaisir, pourtant il rémunère vraiment bien. La mission principale est simple et en même temps complexe, le sexeur doit différencier les poussins mâles et femelles.

Pour cela, il palpe et observe les petits oiseaux jaunes. Cela peut sembler simple, mais finalement, c’est plus compliqué que prévu. Bébé, les poussins sont très difficiles à différencier et dans l’industrie agroalimentaire les poussins féminins sont très recherchés. Il faut donc faire le tri, c’est là que le sexeur entre en scène.

Le métier devient malheureusement moins drôle quand on apprend que les poussins masculins sont abattus, car ils ne représentent aucun intérêt économique. Le sort des poussins féminins n’est pas non plus rassurant, entre gavage et surexploitation. Il faut donc avoir le cœur bien accroché pour pratiquer un tel métier.

Pour qui : destiné aux personnes courageuses, qui n’ont peur de rien, de personne et surtout pas de petits poussins.
Rémunération : c’est le gros point fort du job, le salaire s’élève à environ 4000 euros par mois.
Avantages et inconvénients : Dans un tel métier, pas le droit à l’erreur, Il faut avoir des yeux de lynx et des doigts de fée. C’est aussi un métier très/trop répétitif qui placera l’employé dans une routine interminable. Malgré tout, ça reste un métier bien payé et une expérience peu commune. Lors d’une discussion ou d’un discours, vous capterez votre auditoire sans problème et vous aurez de belles anecdotes à raconter.

Continuez votre session lecture en venant découvrir le syndrome de l’imposteur.