Langage le plus universel qui soit, la photographie touche chaque être humain sur Terre. Nul besoin de phrases, de mots ni de ponctuations face à une image. Comme dirait le célèbre philosophe chinois Confucius, une image vaut mille mots. Envie d’émerveiller vos proches, de marquer Instagram de votre empreinte ou d’assouvir sa passion avec des sublimes photos ? Wooskill vous explique comment atteindre ces objectifs.

Connaître les bases de la photographie

De l’extérieur, la photographie pourrait être considérée comme le simple enregistrement d’une image fixe, mais c’est évidemment plus compliqué que ça. Ce dispositif est un ensemble de techniques et de méthodes variées qui permettent de figer un instant présent, pour le plaisir de ses yeux et de sa mémoire.

Définie comme un art, la photographie est caractérisée par un ensemble de bases qu’il faut plus ou moins connaître pour prendre de belles photos. Aujourd’hui, les smartphones d’Apple, de Samsung ou d’Huawei sont équipés de caméras très performantes. Cependant, ces smartphones ne sont pas infaillibles et dans certains cas rien ne vaut un véritable appareil photo.

Numériques ou avec pellicules, les appareils photo restent indémodables. Il est donc important de rappeler quelques bases.

La profondeur de champ

Pour faire simple, la profondeur de champ (PDC) est la distance entre des éléments proches et éloignés, vis-à-vis de votre prise de vue. Essentielle dans la netteté de votre photographie, la PDC peut être gérée soi-même.

Cette zone et son étendue dépendent de plusieurs facteurs :

  • Distance de mise au point
  • Diaphragme
  • Dimensions de la surface de l’image
  • Etc.

Après la mise au point (MAP), toutes les choses extérieures perdent en netteté afin de se focaliser sur l’élément central de vos prises de vues. Information importante à connaître, lors d’une MAP, la zone de netteté s’étend jusqu’à 1/3 devant et 1/3 derrière.

L’iso, l’ouverture et la vitesse d’obturation

Trois facteurs techniques qu’il est judicieux de connaître : la sensibilité iso, l’ouverture et la vitesse d’obturation.

Le premier, l’iso. C’est la sensibilité du capteur de l’appareil à la lumière. Avec un réglage élevé, l’image sera très lumineuse, à l’inverse, l’image sera sombre. Les options d’ISO permettent par exemple de convenir aux différents types de peau. Le réglage de sensibilité à l’iso est réglable avec un bouton, accessible sur la majorité des appareils.

Mais alors, dans quelle situation faut-il avoir un ISO faible ou élevé ? Cela dépend principalement de la zone et de l’heure où vous êtes. La zone, afin de savoir si le lieu où vous êtes est éclairé, sombre, fermé… Et enfin l’heure, pour savoir où se trouve le soleil (et donc la lumière) dans le ciel. Attention toutefois à ne pas avoir un iso trop important par rapport à la situation.

Second paramètre clé dans l’exposition d’une photo, l’ouverture. L’ouverture correspond au diamètre d’ouverture du diaphragme lors du déclenchement. Plus l’ouverture est grande (que le chiffre est petit), plus la lumière passera dans l’appareil photo. Dans le cas inverse, si l’ouverture est petite (que le chiffre est grand), l’appareil laissera passer, très peu, de lumière. Deux modes différents existent pour régler efficacement l’ouverture. Le mode manuel (M) et le mode priorité d’ouverture (AV ou A).

Troisième et dernier paramètre, la vitesse d’obturation. Cette technique se définit par le temps pendant lequel l’obturateur de l’appareil s’ouvre au déclenchement. Plus concrètement, c’est le temps ou la vitesse durant lequel votre capteur photo est exposé à la lumière. Pour agir sur la vitesse d’obturation de l’appareil, deux possibilités existent. Le mode manuel (fonction M) ou le monde priorité à la vitesse (fonction S).

La position

Après le côté technique, place à une autre base de la photographie, la position à prendre. Il est très important d’être à l’aise lors d’un shooting photo afin de ne penser qu’à l’activité. Bannissez les postures inconfortables, votre position doit être agréable, tout en restant efficace.

Dans la photographie, une règle d’or subsiste. : la stabilité encore et toujours. Sans stabilité, votre photo n’aura aucun sens, sauf si c’est la sensation que vous voulez procurer. Si vous n’arrivez toujours pas à bien stabiliser vos appareils, l’utilisation d’un trépied ou d’un monopod peut être une solution envisageable.

Voici une liste de conseils sur la question du positionnement :

  • Gardez les bras le long du corps
  • Être décontracté
  • Tenir correctement et fermement son appareil photo
  • Trouvez une position stable
  • Utilisez ses bras ou des objets comme soutien
  • Inspirez et expirez avant de déclencher une photo
Femme-photo-Comment-réussir-à- faire-de-belles-photos-?

Connaître son matériel

Une belle photo passe par un bon matériel. Bien évidemment, pas besoin d’un appareil dernière génération et hors de prix, mais il est tout de même conseillé d’avoir un appareil correct capable de faire de bonnes choses. Niveau budget, il existe des appareils photo abordables, dès 100 euros.

Une fois l’appareil entre les mains, n’hésitez pas à lire la notice et vous renseigner sur internet afin d’en comprendre tous les rouages. Cela peut paraître bateau, mais avoir une bonne connaissance de son appareil est important pour bien réagir face à un problème.

Hormis votre appareil, d’autres outils existent afin de parfaire votre kit de photographe en herbe. Voici quelques accessoires qui peuvent s’avérer utiles le moment venu :

  • Trépied
  • Déclencheur photo
  • GorillaPod
  • Kit de nettoyage
  • Protection d’écran
  • Pare-soleil
  • Flash
  • Etc.

Testez, photographiez, recommencez

L’étape la plus appréciée arrive enfin ! Sortez de chez vous, prenez des photos encore et encore. N’hésitez pas à en prendre très régulièrement pour vous améliorer. Pour vous entraîner et vous occuper tout au long de l’année, participez au défi des 52 semaines. Ce challenge très populaire consiste à réaliser une photo par semaine pendant 52 semaines, la photo devra correspondre à un thème donné.

Ce défi est donc idéal pour shooter régulièrement et améliorer sa créativité derrière l’objectif. Au thème de ce défi 2021, des photos en noir et blanc, des photos avec le smartphone, des photos scénarisées ou avec un sentiment à imagé.

Wooskill

Si vous cherchez réellement à apprendre la photographie auprès de professionnels, Wooskill est là pour vous aider. Cette plateforme web peut vous accompagner dans la mise en relation avec un coach en photographie. En visioconférence ou en présentiel, vous pourrez apprendre, à un prix abordable, tous les arcanes de la photographie. Alors n’hésitez pas et rejoignez Wooskill !